Titre du professionnel :

  • Docteur en chiropratique (D.C.), chiropraticien

Enjeux pour le chiropraticien dans une approche de collaboration interprofessionnelle :

  • Reconnaissance législative de la pratique actuelle de la chiropratique en adéquation avec la formation, et harmonisation selon les changements de cadre législatif découlant de l’adoption de la Loi modifiant le Code des professions et d’autres dispositions législatives dans le domaine de la santé (PL90) en 2002.
  • Augmenter les occasions de collaboration interprofessionnelle malgré le fait que les chiropraticiens oeuvrent exclusivement dans le secteur privé.
  • Faire connaitre le rôle et la formation des chiropraticiens auprès des autres professionnels de la santé et du public en général.
  • Distinguer les rôles précis des différents groupes de professionnels intervenant dans le domaine neuromusculosquelettique (NMS).

Activités professionnelles :

  • Évaluer, diagnostiquer et traiter les déficiences du système NMS et les dysfonctions associées.
  • Effectuer l’examen clinique.
  • Prescrire, effectuer et interpréter les examens radiologiques NMS.
  • Effectuer les manipulations vertébrales et articulaires, les thérapies musculaires et complémentaires indiquées, donner des conseils en soutien et prévention.

En collaboration avec les autres membres de l’équipe et le patient, le chiropraticien :

  • Contribue à l’évaluation neuromusculosquelettique (clinique et radiologique, si nécessaire) du patient.
  • Établit un diagnostic neuromusculosquelettique pour le patient.
  • Élabore et applique l’intervention chiropratique à l’intérieur d’un plan de soins et services intégré ou dans le cadre d’une approche multidisciplinaire.
  • Fait des recommandations au patient en soutien au traitement ou dans une mesure préventive.
  • Communique et favorise les échanges interprofessionnels respectueux et éclairants, et facilitant la prise de décision clinique dans l’intérêt du patient et de ses proches.
  • Contribue à la responsabilisation et à l’autonomisation du patient.
  • Identifie les situations susceptibles de mener à des différends et travaille à la gestion et à la résolution de ceux-ci, le cas échéant.

Exemples de conditions pour lesquelles un patient peut bénéficier d’une collaboration interprofessionnelle :

Le chiropraticien est outillé pour contribuer au rétablissement des patients de tous âges présentant les conditions suivantes :

  • Douleurs ou blessures au dos (régions cervicale, thoracique ou lombopelvienne).
  • Troubles musculosquelettiques des extrémités (blessures aiguës ou de surutilisation)
  • Douleurs neuropathiques périphériques ou discales/radiculaires et syndromes de compression nerveuse périphérique.
  • Troubles de la posture.