Titre du professionnel :

  • Conseiller d’orientation

Enjeux pour le conseiller et la conseillère d’orientation dans une approche de collaboration interprofessionnelle :

  • Faire connaître la contribution de l’expertise du c.o., mais surtout la complexité du développement de carrière et de l’insertion socioprofessionnelle.
  • Permettre aux patients de réaliser leur potentiel socioprofessionnel, tout en respectant les limites de ces derniers.
  • S’assurer, non seulement que le patient s’insère dans un programme de formation ou en emploi, mais surtout qu’il se maintienne dans ce projet et que ce projet contribue à sa santé et son bien-être.

Activités professionnelles :

Comme expert de la relation individu – formation – travail, intervenir sur l’identité dans le but de permettre le rétablissement de l’autonomie socioprofessionnelle et de réaliser des choix personnels et professionnels. Pour ce faire, il évalue le fonctionnement psychologique et les ressources du patient en lien avec les conditions contextuelles.

En collaboration avec les autres membres de l’équipe et le patient, le conseiller d’orientation :

  • Évalue une personne souffrant d’un trouble mental ou neuropsychologique dans le but de rétablir et de soutenir le développement de l’autonomie socioprofessionnelle.
  • Évalue les capacités d’insertion socioprofessionnelle du patient (les compétences nécessaires de base pour occuper tout emploi).
  • Permet au patient de faire des choix éclairés tant en ce qui a trait à la formation qu’à l’emploi à occuper en tenant compte des facteurs de risque et des conditions de réussite.
  • Accompagne le patient dans l’intégration de l’information sur lui-même et sur les options qui s’offrent à lui et l’aide à concilier son identité et son projet professionnel
  • S’assure que le patient puisse faire des choix réalistes, accéder à des formations ou à un emploi, mais surtout se maintenir dans ses projets.
  • Soutient le patient dans les transitions affectant les différentes sphères de la vie (famille, école, travail).
  • Évalue le retard mental.
  • Évalue les troubles mentaux lorsqu’une attestation lui est décernée par l’Ordre.

Exemples de conditions pour lesquelles un patient peut bénéficier d’une collaboration interprofessionnelle :

  • Un patient de 16 ans effectue un retour aux études après une hospitalisation pour des problèmes de santé mentale.
  • Un patient accidenté de la route ou du travail doit complètement se réorienter dans le respect de ses ressources et limites.
  • Un patient pris en charge par le système de santé doit retourner aux études ou à l’emploi.