OIIAQ

Titre du professionnel :

  • Infirmière auxiliaire et infirmier auxiliaire

Enjeux pour l’infirmière et l’infirmier auxiliaire dans une approche de collaboration interprofessionnelle :

  • La complexité grandissante des facteurs qui influencent la santé exigent une collaboration efficace entre l’infirmière auxiliaire ou l’infirmier auxiliaire et les autres professionnels de la santé.
  • La collaboration est un processus dynamique de communication entre professionnels qui vise à favoriser une prestation optimale de tous les professionnels dans la démarche de soins.
  • La connaissance réciproque des champs d’exercice de chacun et le respect de ceux-ci sont essentiels pour favoriser une collaboration efficace et efficiente au sein des équipes multidisciplinaires.

Activités professionnelles :

L’infirmière auxiliaire ou l’infirmier auxiliaire contribue à l’évaluation de l’état de santé d’une personne et à la réalisation du plan de soins, elle prodigue des soins et des traitements infirmiers et médicaux dans le but de maintenir la santé, de la rétablir, de prévenir la maladie et de fournir des soins palliatifs.

En collaboration avec les autres membres de l’équipe et le patient, l’infirmière auxiliaire :

  • Communique avec le patient et ses proches en établissant une relation de confiance et transmet les informations requises en matière de soins.
  • Contribue à la démarche de soins en transmettant, recevant et tenant compte de l’information liée au patient.
  • Assure le suivi des soins en consignant l’information sur l’état du patient, rédige des notes d’évolution et inscrit les soins prodigués et les médicaments administrés.
  • Contribue à l’évaluation en recueillant les données, en observant les manifestations cliniques du patient et en reliant ses observations à l’état de la personne.
  • Détermine, planifie et priorise ses interventions selon la situation, et ce, suivant l’ordonnance, le PTI, le plan de traitement ou le plan d’encadrement clinique en place.
  • Prodigue des soins infirmiers de qualité dans le but de maintenir la santé ou de la rétablir, de prévenir la maladie, ou dans un contexte de soins palliatifs, en conjuguant ses interventions avec les autres professionnels de la santé.
  • Administre des médicaments, procède aux prélèvements et prodigue des soins de plaie, selon une ordonnance, et en assure le suivi.
  • Participe aux rencontres interdisciplinaires dans le but d’assurer une meilleure continuité des soins et services.

Exemples de conditions pour lesquelles un patient peut bénéficier d’une collaboration interprofessionnelle :

  • En GMF, elle recueille et fournit les données et paramètres nécessaires à la consultation du médecin. Elle prodigue les soins infirmiers inclus dans son champ d’exercice, selon une ordonnance.
  • En soutien à domicile (SAD), elle dispense des soins en visites de suivi au domicile du patient.
  • En salle d’opération, elle collabore avec le chirurgien, lui apportant l’aide technique nécessaire à la bonne marche des séquences.
Print Friendly, PDF & Email