Titre du professionnel :

  • Podiatre

Enjeux pour le podiatre dans une approche de collaboration interprofessionnelle :

  • Faciliter l’acceptation de référence d’un patient par un médecin spécialiste de deuxième ligne pour des problèmes ne relevant pas de l’expertise du podiatre. Les références les plus fréquentes sont dirigées vers les chirurgiens vasculaires, dermatologues, orthopédistes, endocrinologues, infectiologues. Les références des podiatres aux médecins spécialistes ne sont pas mentionnées dans l’entente FMSQ-MSSS, ce qui limite leur capacité à donner accès aux consultations émanant des podiatres;
  • Mettre à jour la liste des médicaments pouvant être prescrits et utilisés par un podiatre pour limiter la surcharge des médecins de famille pour la prescription d’un médicament antibiotique ou pour lequel le patient présente une allergie, mais dont l’alternative ne figure pas à la liste des podiatres;
  • Accroître la présence du podiatre en milieu hospitalier au sein des équipes multidisciplinaires (infirmière, médecin de famille, chirurgien vasculaire) de traitement des plaies complexes du pied diabétique en particulier pour les patients en hémodialyse.

Activités professionnelles :

Le podiatre traite les affections locales du pied qui ne sont pas des maladies du système par des moyens médicaux, pharmaceutiques, chirurgicaux ou mécaniques.
Il pose un diagnostic podiatrique, prescrit et exécute les traitements qui peuvent être de nature médicale, orthopédique ou chirurgicale.

En collaboration avec les autres membres de l’équipe et le patient, le podiatre :

  • Traite les références des médecins de famille pour déterminer et prendre en charge le traitement d’une affection locale du pied en assurant une rétroaction rigoureuse avec le médecin traitant;
  • Traite les patients référés par les infirmières, chirurgiens vasculaires et médecins de famille qui assurent les soins de plaies pour collaborer à la mise en place d’un traitement des plaies complexes particulièrement en matière de décharge biomécanique d’ulcères diabétiques;
  • Certains podiatres pratiquent en milieu hospitalier: ils coordonnent et offrent des services en centres de pododiabétologie et de soins de plaies complexes. Ils exercent au sein d’une équipe interdisciplinaire composée d’infectiologues, de chirurgiens vasculaires, de médecins généralistes et de stomothérapeutes. Ils traitent des patients souffrant de plaies (mal perforant plantaire), souvent la conséquence d’une atteinte neurologique ou vasculaire;
  • Traite les patients référés par des physiothérapeutes, kinésiologues et médecin en médecine sportive pour participer au plan de traitement des blessures sportives au pied. Il propose des thérapies physiques appliquées aux pieds, prescrit des programmes d’exercices ou référe les patients à des phyisiothérapeutes;
  • Traite les patients référés par les pédiatres et médecins de famille pour des affections au pied des patients pédiatriques pouvant affecter la croissance et le développement biomécanique;
  • Fait le suivi d’un patient vu en dermatologie et dont la condition requiert un suivi ponctuel de première ligne;
  • Le podiatre prend des images échographiques afin de clarifier une impression clinique et de suivre l’évolution de ses interventions. Il applique aussi des techniques d’injection en échoguidage. Il tient le médecin de famille informé de ses observations et de son plan d’intervention;
  • Le podiatre conseille ses patients quant au choix de chaussures et prescrit des orthèses plantaires. Il assure un suivi de l’exécution de son ordonnance d’orthèses avec l’orthésiste, le cas échéant.

Exemples de conditions pour lesquelles un patient peut bénéficier d’une collaboration interprofessionnelle :

  • Affections dermatologiques : éruption cutanées, tumeurs, ongles incarnés/fongiques, verrues plantaires;
  • Affections musculo-squelettiques : déformations osseuses/articulaires problèmes à la démarche, conditions inflammatoires;
  • Pied diabétique (éducation, ulcération, neuropathie, etc.);
  • Développement biomécanique chez l’enfant;
  • Affections locales du pied (inflammatoires, neurologiques, vasculaires, orthopédiques).