Titre du professionnel :

  • Physiothérapeute et thérapeute en réadaptation physique

Enjeux pour le professionnel de la physiothérapie dans une approche de collaboration interprofessionnelle :

  • Mettre en œuvre des canaux de communication optimaux.
  • Améliorer, pour le reste de l’équipe interprofessionnelle, la connaissance et la compréhension du rôle et de l’apport du physiothérapeute et du thérapeute en réadaptation physique.
  • Assurer une coordination efficace des activités professionnelles de chacun afin d’éviter des chevauchements ou des dédoublements.

Activités professionnelles :

  • Évaluer et traiter la fonction physique des systèmes neuromusculosquelettique et cardiorespiratoire afin d’aider le patient à retrouver son rendement fonctionnel optimal.
  • Procéder à l’évaluation des déficiences et des incapacités de la fonction physique*.
  • Élaborer et mettre en œuvre des plans de traitement adaptés aux patients afin d’optimiser leur rendement fonctionnel.
  • Utiliser des formes d’énergie invasive, telles que le TENS, les ultrasons, le courant interférentiel et autres.
  • Introduire un instrument ou un doigt au-delà des grandes lèvres et de la marge de l’anus pour traiter des conditions orthopédiques ou des problèmes de la région pelvipérinéale*.
  • Réaliser des punctures avec aiguilles sèches pour atténuer l’inflammation*.
  • Procéder à des manipulations articulaires*.

*Ces activités sont réservées aux physiothérapeutes.

En collaboration avec les autres membres de l’équipe et le patient, le professionnel de la physiothérapie :

  • Élabore et enseigne des programmes d’exercices préventifs et de réadaptation.
  • Réalise le plan de traitement de façon individuelle ou en groupe selon les besoins cliniques du patient et les observations de l’équipe.
  • Prodigue des traitements reliés aux plaies.
  • Collabore à la prise de décision en regard des mesures de contention*.
  • Collabore lorsque requis aux interventions d’aspiration des voies respiratoires*.
  • Énonce des opinions professionnelles concernant la problématique de consultation.
  • Prodigue au patient des conseils ayant trait à sa condition et l’oriente vers les ressources appropriées si nécessaire.
  • Constitue une personne-ressource pour l’équipe interprofessionnelle en regard des déficiences et incapacités de la fonction physique.
  • Constitue une personne-ressource pour l’équipe interprofessionnelle en regard des techniques sécuritaires de transfert et de déplacement.

* Ces activités sont réservées aux physiothérapeutes.

Exemples de conditions pour lesquelles un patient peut bénéficier d’une collaboration interprofessionnelle :

  • Incapacités liées à des blessures ou maladies du système musculosquelettique.
  • Gestion de la douleur chronique.
  • Incapacités liées à des conditions cardiaques et respiratoires.
  • Perte d’autonomie, déconditionnement et prévention des chutes.
  • Incapacités liées à des conditions neurologiques.
  • Problèmes de développement moteur chez le nourrisson et l’enfant.