Titre du professionnel :

  • Diététiste/nutritionniste
    Deux titres et quatre secteurs d’activités : la nutrition clinique, la nutrition en santé publique, la nutrition en agroalimentaire et bio-pharmaceutique et la gestion des services d’alimentation.

Enjeux pour le diététiste dans une approche de collaboration interprofessionnelle :

  • Les impacts multiples de la nutrition, les facteurs qui l’influencent et l’évolution rapide de la science.
  • La complexité et l’adhésion aux plans de traitement.
  • L’identification des personnes vulnérables et des besoins en services nutritionnels.

Activités professionnelles :

En nutrition clinique, les interventions couvrent l’ensemble du continuum, de la conception à la fin de vie, dans tous les milieux de vie. Elles visent à maintenir ou à rétablir la santé, optimiser la qualité de vie et diminuer les risques de complications médico-chirurgicales, y compris la promotion, la prévention, l’évaluation, le traitement et la réadaptation.

En collaboration avec les autres membres de l’équipe et le patient, le diététiste/nutritionniste :

  • Évalue l’état nutritionnel en considérant l’état de santé, les habitudes alimentaires, les données anthropométriques, le bilan sanguin et un ensemble de facteurs propres au patient.
  • Évalue la déglutition, seule ou en collaboration avec l’équipe interdisciplinaire, au chevet, au repas ou à l’aide d’examen instrumental.
  • Détermine un plan de traitement nutritionnel en tenant compte des objectifs et priorités du patient et de l’équipe soignante. Ajuste le plan en fonction des résultats et de l’évolution de santé et effectue un suivi adapté.
  • Détermine la voie d’alimentation (orale, entérale ou parentérale).
  • Développe et met en œuvre des protocoles ou programmes de dépistage afin d’identifier les patients vulnérables qui ont des besoins accrus en nutrition
  • Conseille le patient sur les modifications alimentaires appropriées à sa condition.
  • Collabore avec le service alimentaire dans les établissements de santé afin de s’assurer que l’offre alimentaire corresponde aux besoins nutritionnels des patients.
  • Effectue des interventions de groupe afin de favoriser l’intégration de connaissances en nutrition et l’acquisition de saines habitudes de vie.
  • Optimise l’autonomie et la réponse aux traitements médicaux et chirurgicaux en prévenant et traitant la malnutrition.
  • Constitue une personne-ressource pour l’équipe interdisciplinaire pour tous les aspects liés à la nutrition et à l’alimentation, y compris les activités de formation.

Exemples de conditions pour lesquelles un patient peut bénéficier d’une collaboration interprofessionnelle :

  • Malnutrition, dysphagie, soutien nutritionnel (entéral, parentéral).
  • Maladies chroniques : diabète, hypertension, cancer, dyslipidémie.
  • Maladies rénales.
  • Maladies du système digestif (reflux, pancréatite, cirrhose, diarrhée, etc.)
  • Périnatalité : allaitement, gain de poids insuffisant/excessif durant la grossesse, prématurité, retard de croissance.
  • Santé mentale.
  • Ressources complémentaires.

http://opdq.org/qui-sommes-nous/secteurs-dactivites