Titre du professionnel :

  • Psychoéducateur

Enjeux pour le psychoéducateur et la psychoéducatrice dans une approche de collaboration interprofessionnelle :

  • L’évaluation et l’intervention psychoéducatives ont pour cibles les trois pôles que sont la personne, son environnement et l’interaction entre les deux. Elles s’inscrivent donc dans une approche écosystémique qui nécessite une collaboration entre l’équipe de soins, les partenaires et le patient.
  • Le psychoéducateur s’attarde à saisir la fonction des comportements. Pour ce faire, il fait notamment une évaluation fonctionnelle permettant de préciser la nature des difficultés auxquelles est confrontée la personne et de lui offrir les services et soins appropriés. Son évaluation a comme finalité l’élaboration et le suivi d’un plan d’intervention. Elle est donc indissociable de l’intervention.
  • Les stratégies déployées par le psychoéducateur prennent appui sur sa participation aux activités quotidiennes de la personne, ainsi que celles qu’il organise. En mobilisant, en soutenant et en accompagnant concrètement la personne et son entourage, il met à profit des éléments significatifs de l’environnement social pour que la personne y reconnaisse ses compétences, construise ses propres solutions et retrouve son équilibre. Son action professionnelle peut donc différer des modes habituels d’intervention.

Activités professionnelles :

Le psychoéducateur évalue les difficultés et les capacités adaptatives de la personne en interaction avec son environnement et l’accompagne dans son milieu, afin de favoriser son adaptation optimale.

Il évalue les manifestations comportementales chez la personne, propose un plan d’intervention, s’assure de son application et en évalue les résultats.

En collaboration avec les autres membres de l’équipe et le patient, le psychoéducateur :

  • Effectue la prévention et le dépistage des difficultés d’adaptation.
  • Évalue les capacités adaptatives du patient (enfant, adolescent, adulte ou personne âgée), de même que les conditions de son environnement, et établit un pronostic sur ces capacités dans le but de déterminer et de mettre en œuvre le plan d’intervention qui en découle, proposant des solutions propres aux besoins du patient dans une perspective de rétablissement.
  • Contribue à l’évaluation diagnostique au sein d’équipes multidisciplinaires, à l’élaboration du plan d’intervention interdisciplinaire et à la coordination des interventions.
  • Élabore le plan d’intervention psychoéducatif et en assure le suivi, en correspondance à sa contribution au plan d’intervention interdisciplinaire.
  • Réalise des interventions directes auprès du patient (ou du groupe de patients) qu’il accompagne dans son quotidien, ainsi qu’auprès des personnes de son entourage qu’il met à contribution, soutient et conseille. S’appuyant sur leurs forces et ressources, il propose à la personne et à son environnement des défis gradués qui viendront favoriser et soutenir un processus adaptatif croissant.
  • Conçoit et anime des programmes adaptés aux besoins des patients, qu’ils soient individuels ou de groupe.
  • Collabore avec les partenaires externes impliqués auprès du patient et réfère celui-ci aux ressources appropriées au besoin.
  • Agit en rôle-conseil ou en supervision auprès d’intervenants, d’équipes ou d’organismes généralement du réseau de la santé, des services sociaux et de l’éducation, ou autres, mettant à profit son expertise en lien avec les capacités adaptatives.

Exemples de conditions pour lesquelles un patient peut bénéficier d’une collaboration interprofessionnelle :

  • Difficultés relationnelles ou comportementales (conflit, rupture, agressivité, violence, toxicomanie, etc.).
  • Difficultés d’intégration sociale (intégration scolaire, immigration, isolement, intimidation, etc.).
  • Difficultés d’adaptation liées à un problème de santé mentale ou physique.
  • Difficultés à la suite d’un évènement déstabilisant (perte d’emploi, deuil, trauma, etc.).
  • Difficultés d’adaptation relevant d’une situation complexe.