Titre du professionnel

  • Technologue en électrophysiologie médicale

Enjeux pour le technologue en électrophysiologie médicale dans une approche de collaboration interprofessionnelle

  • Faire reconnaître son expertise et son apport dans l’établissement du diagnostic et dans le traitement de différentes pathologies dans les divers secteurs de l’électrophysiologie médicale, tels que la polysomnographie, l’échographie cardiaque, etc.
  • Mettre à profit ses compétences au sein des équipes multidisciplinaires afin de faire connaître davantage son rôle.
  • Faire confiance aux autres professionnels et aux autres membres de l’équipe en acceptant de prendre des risques, en démontrant son expertise, mais également en reconnaissant ses limites, en s’engageant davantage et en créant des affinités avec les divers professionnels.

Activités professionnelles

Le technologue en électrophysiologie médicale enregistre des potentiels bioélectriques d’organes ou de systèmes du corps humain, des ondes sonores du système cardiaque ou du réseau vasculaire supra-aortique pour produire des images ou des données à des fins diagnostiques ou thérapeutiques.

Collaboration avec les autres membres de l’équipe et le patient.

  • Effectue différents examens qui aideront à établir un diagnostic ou à suivre l’évolution ou la régression d’une patholgie (ex. : ECG au repos, ECG à l’effort, électroencéphalogramme EEG, électromyogramme EMG, échographie cardiaque, etc).
  • Réalise des examens ou des procédures dans le but de trouver le traitement optimal pour le patient, notamment en ajustant les masques pour le Bi-Pap ou le C-Pap lors d’un examen en polysomnographie ou en utilisant l’énergie électrique invasive pour localiser au niveau du cœur l’origine d’une arythmie cardiaque et de procéder à l’ablation de ce foyer arythmogène.
  • Contribue au dépistage des troubles du sommeil et des troubles respiratoires liés au sommeil en réalisant les examens nécessaires, en procédant à l’analyse des données obtenues et en colligeant les informations nécessaires à l’établissement du diagnostic.
  • Procède à l’ajustement des paramètres d’un traitement en vérifiant notamment le fonctionnement d’un cardiostimulateur (pacemaker) ou d’un cardiostimulateur-défibrillateur (défibrillateur) et en procédant à la programmation de l’appareil selon les données obtenues ou les symptômes du patient.
  • Assure les soins nécessaires au patient lors de la réalisation des examens et des traitements et voit à la sécurité de celui-ci.
  • Procède à l’ensemble des contrôles de la qualité, il s’assure de la précision et de la qualité des examens et traitements qu’il réalise et il vérifie les appareils, les accessoires et les médicaments utilisés.

Exemples de conditions pour lesquelles un patient peut bénéficier d’une collaboration interprofessionnelle

  • Patients porteurs de cardiostimulateur ou cardiostimulateur-défibrillateur.
  • Épilepsie.
  • Maladie coronarienne.
  • Infarctus.
  • Troubles respiratoires (apnée du sommeil).
  • Troubles du sommeil (somnambulisme, bruxisme, narcolepsie).