Titre du professionnel :

  • Travailleur social et travailleuse sociale

Enjeux pour le « travailleur social » dans une approche de collaboration interprofessionnelle :

  • L’évaluation du fonctionnement social par le travailleur social se distingue par l’analyse contextuelle qu’il fait de la situation sociale de la personne dans une perspective d’interaction entre elle et son environnement. Son analyse intègre une réflexion critique des aspects sociaux et accorde une attention particulière aux questions de préjudice, de stigmatisation, de discrimination, d’exclusion et d’oppression ainsi qu’aux inégalités sociales et économiques. Le travailleur social enrichit la lecture globale d’une situation complexe.
  • Le travailleur social élabore des stratégies ou des plans d’interventions permettant aux personnes et à leurs proches d’agir sur leurs situations personnelles et sociales. Par sa compréhension des enjeux et rôles sociaux, des dynamiques relationnelles et des besoins qui s’y rattachent, le travailleur social propose un plan d’intervention adapté aux aspirations de la personne tout en prenant en compte l’environnement dans lequel elle évolue.
  • Les objectifs et les stratégies établis dans le plan d’intervention du travailleur social se fondent sur son analyse systémique et structurelle des enjeux liés aux difficultés de la personne et des ressources disponibles dans son environnement (personnel, professionnel, public, communautaire, etc.).

Activités professionnelles :

Avec la personne, il évalue son fonctionnement social et réalise les interventions appropriées fondées sur sa connaissance des rôles sociaux, des dynamiques familiales et sociales et des ressources disponibles. Il évalue et applique les stratégies nécessaires au bien-être par les différents rôles professionnels qu’il peut tenir.

En collaboration avec les autres membres de l’équipe et le patient, le travailleur social :

  • Favorise les communications entre la personne, ses proches et les membres de l’équipe.
  • Identifie les besoins et les ressources de la personne, de ses proches et de son environnement.
  • Analyse les interactions de l’usager avec les divers systèmes impliqués : famille, proches et réseau social.
  • Évalue l’impact sur la personne et ses proches, de la maladie, de la condition et de la capacité d’adaptation.
  • Émet une opinion professionnelle qui nomme, cible et priorise les problèmes vécus par les personnes tout en qualifiant leur sévérité et leur gravité.
  • Élabore un plan d’intervention et des stratégies d’intervention en collaboration avec la personne et au besoin avec les membres de l’équipe.
  • Partage le plan d’intervention avec la personne et avec l’équipe, puis met en œuvre des moyens pour sa réalisation : mobilisation des ressources personnelles et sociales; accompagnement, liaison, représentation, défense des droits (advocacy);
  • Met en œuvre des interventions individuelles, familiales, de groupe ou communautaires permettant à la personne et ses proches d’agir sur leur bien-être (physique, mental, émotif, affectif et social). Pour ce faire, il recourt à des modèles, approches et des techniques d’intervention appropriées.
  • Réalise des interventions qui peuvent être de nature préventive, curative ou de réadaptation.

Exemples de conditions pour lesquelles un patient peut bénéficier d’une collaboration interprofessionnelle :

  • Difficulté d’adaptation face à une maladie ou à une perte liée aux rôles sociaux (conflits familiaux, perte d’emploi, etc.).
  • Difficulté d’adaptation des proches.
  • Difficulté psychosociale portant atteinte à l’intégrité ou au mieux-être physique ou mental.
  • Difficultés individuelles, familiales, sociales entraînant des attitudes, des comportements ou des dynamiques à risque pour l’individu ou un tiers.
  • Difficultés liées aux représentations légales.