Titre du professionnel :

  • Criminologue

Enjeux pour le criminologue dans une approche de collaboration interprofessionnelle :

  • L’intervention effectuée par le criminologue est influencée par les lois et la justice, la psychologie et la sociologie criminelle. Le criminologue se distingue par son intervention auprès des personnes vulnérables, contrevenantes ou victimes.
  • Les plans d’intervention élaborés par le criminologue visent à mettre en œuvre des stratégies afin d’aider les personnes à adopter des comportements socialement admis, à accroître leur autonomie et leur pouvoir d’agir, à développer et entretenir un réseau de soutien ou à composer avec les effets d’un acte criminel. Leur but ultime est de rétablir les capacités sociales de la personne.
  • Le criminologue évalue les besoins et les caractéristiques de la personne, incluant ses forces, ses facteurs de risque et de protection, et ses facteurs criminogènes, au besoin. Il peut aussi évaluer le risque de récidive, selon la clientèle auprès de laquelle il exerce sa profession.
  • Le criminologue exerce au sein d’équipe multidisciplinaire afin de contribuer à combler les besoins de la personne, que ce soit au niveau de la psychothérapie, de traitement des dépendances, de logement d’emploi ou autre.

Activités professionnelles :

Le criminologue évalue les facteurs criminogènes et le comportement délictueux de la personne ainsi que les effets d’un acte criminel sur la victime, détermine un plan d’intervention et en assure la mise en œuvre, soutient et rétablit les capacités sociales de la personne contrevenante et de la victime dans le but de favoriser l’intégration dans la société de l’être humain en interaction avec son environnement.

En collaboration avec les autres membres de l’équipe et le patient, le criminologue :

  • Évalue une personne atteinte d’un trouble mental ou neuropsychologique attesté par un diagnostic ou par une évaluation effectuée par un professionnel habilité.
  • Évalue une personne dans le cadre d’une décision du Directeur de la protection de la jeunesse ou du tribunal en application de la Loi sur la protection de la jeunesse (chapitre P-34.1).
  • Évalue un adolescent dans le cadre d’une décision du tribunal en application de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents (L. C. 2002, chapitre 1).
  • Détermine le plan d’intervention pour une personne atteinte d’un trouble mental ou présentant un risque suicidaire qui est hébergée dans une installation d’un établissement qui exploite un centre de réadaptation pour les jeunes en difficulté d’adaptation.
  • Décide de l’utilisation des mesures de contention dans le cadre de l’application de la Loi sur les services de santé et les services sociaux (chapitre S-4.2) et de la Loi sur les services de santé et les services sociaux pour les autochtones cris (chapitre S-5).
  • Décide de l’utilisation des mesures d’isolement dans le cadre de l’application de la Loi sur les services de santé et les services sociaux et de la Loi sur les services de santé et les services sociaux pour les autochtones cris.
  • Le criminologue mène des évaluations criminologiques et en expose les résultats. Il est capable de donner son avis professionnel et d’effectuer des recommandations nécessitant une expertise criminologique.
  • Le criminologue élabore des plans d’intervention en collaboration avec son client et, au besoin, avec les membres de l’équipe multidisciplinaire. Il partage ce plan d’intervention avec son client et met en œuvre les interventions pour atteindre les objectifs inscrits.
  • Le criminologue soutient et accompagne les victimes d’actes criminels et informe ses clients du processus judiciaire.
  • Le criminologue peut agir à titre de personne-ressource et formuler des recommandations en matière de prévention du crime et de protection de la population.

Exemples de conditions pour lesquelles un patient peut bénéficier d’une collaboration interprofessionnelle :

  • Réinsertion sociale à la suite d’une sentence judiciaire;
  • Difficultés d’intégration sociale à la suite d’une victimisation;
  • Difficultés liées à un trouble de santé mentale;
  • Difficultés liées à une situation de dépendance.
Print Friendly, PDF & Email